Exclusif : le Steaua a du coeur

Publié le par La rédaction

Ballon-foot1-anime-1-.gifAprès une virginité de plusieurs années, le maillot du Steaua serait-il en passe d'être sponsorisé comme un certain FC Barcelone ?

Alors que le club le plus à l'est de la capitale est dans une mauvaise passe financière, ils soumettaient la question aux petits actionnaires, qui donnaient leur feu vert. Pourtant, la cellule partenariat vient de trouver une nouvelle idée révolutionnaire. Oui le maillot du club restera encore vierge de tout sponsor et c'est ailleurs qu'il faudra chercher le partenaire...

«En termes d'investissement sponsoring, le Steaua dépasse les autres clubs tant il porte des valeurs uniques ! », analyse le responsable com / relations extérieures du club.

Le Qatar ne s'y est pas trompé, lui qui a offert la somme record de 125 millions d'euros pour cinq ans pour habiller les joueurs de coupe-vents. Mais le champion des Invalides a pris le monde du foot business à contre-pied en s'alliant, hier, avec un acteur particulier du monde du sport, pour un partenariat qui non seulement ne lui rapportera pas d'argent mais lui en coûtera. Premier indice ? Le Steaua continue de s'ouvrir à l'international... Deuxièmement, le Steaua s'engage. Troisièmement : le Steaua dévoile ses nouvelles couleurs devant les plaintes de certains joueurs à jouer en Sang & Or.

C'est ce rôle de porte-drapeau du beau jeu et du fair play qui a longtemps valu au maillot du Steaua de rester vierge de toute publicité, au même titre que les équipes nationales. Une originalité seulement partagée aujourd'hui en Europe occidentale avec l'Athletic Bilbao.

Le nouveau partenaire est éthiquement compatible. Il sera dévoilé en exclusivité en février lors des remises awards du Steaua Invalides.

Par ailleurs, et pour apporter tout leur soutien aux joueurs récemment malmennés dans un courrier par des supporters du club, les ultras expatriés du club nous font parvenir cette chanson... à écouter d'urgence pour se mettre du beaume au coeur. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article